Disons Demain / Edito / Coucher le premier soir après 50 ans : pourquoi s’en priver ?
share on facebook

Coucher le premier soir après 50 ans : pourquoi s’en priver ?

Qu’ils soient séparés, veufs ou simplement solos, les célibataires cinquantenaires sont de plus en plus nombreux à vouloir faire de nouvelles expériences de vie, sortir, s’inscrire sur les sites de rencontre… Et coucher le premier soir ? Une pratique qu’ils auraient en tout cas tort de mettre de côté. Il n’y a pas d’âge pour « se lâcher » !
On n’a plus peur du regard des autres


Après cinquante ans, les éventuels « jugements » n’effraient plus. On assume parfaitement nos actes, on n’a plus rien à « prouver ». Alors peu nous importe : on fait ce que l’on a envie, avec qui on le souhaite ! « YOLO » (On ne vit qu’une fois) comme disent les jeunes…


On est à l’aise dans son corps et dans sa tête


La jeunesse apporte des complexes qui nous encombrent ou des inhibitions qui nous empêchent de jouir pleinement… de la vie. Mais la maturité vient balayer tout ça. Autant en profiter ! Le désir est là ?  Pourquoi ne pas l’écouter et repartir avec ce(tte) séduisant(e) célibataire qui nous fait de l’œil… 


Affranchis et libres, les cinquantenaires d’aujourd’hui mènent une vie très active, et n’ont rien à envier aux emplois du temps bien remplis des trentenaires. Au contraire ! Ainsi, bien dans leur tête et dans leur corps, ils draguent et séduisent avec assurance. Sur des sites de rencontres comme DisonsDemain par exemple, ces derniers peuvent rencontrer des célibataires qui leur ressemblent et se laisser aller en toute sécurité.


La sexualité est toujours aussi importante


On a tendance à croire qu’après 50 ans, le désir et le sexe sont moins importants. Mais c’est bien faux ! Pourquoi l’âge ferait perdre l’envie des plaisirs charnels ? Bien souvent, on se sent justement plus libéré et on a parfois plus de temps pour soi (si les enfants sont grands par exemple). Ainsi, à quoi bon attendre ? D’autant que l’expérience fait des cinquantenaires de vrais philosophes de la vie, qui savent très bien ce qu’ils font…


A 50 ans comme à n’importe quel âge, si on en a envie, on peut coucher le premier soir sans se soucier de l’image que l’on renvoie ! Les mentalités ont changé… autant en profiter !

 


Qu'attendez-vous ? Qu'attendez-vous ?

Fermer X

x En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. Pour en savoir plus