En France, on compte 9 millions de célibataires de plus de 50 ans. Parmi eux, nombreux sont prêts à faire de nouvelles rencontres.
C’est le cas des + de 2 millions d’inscrits sur DisonsDemain bien décidés à écrire une nouvelle page de leur vie amoureuse, bien différente que celle qu’ils ont déjà vécue, avec souvent un même mot d’ordre qui revient : profiter pleinement et joyeusement de sa relation à deux. On parle de sincérité, de sentiments réciproques, d’amour bien sûr.
Et le sexe alors ? À quel moment ils en parlent ? Comment ils le vivent ? Dans notre société, passé 50 ans, les mythes sur le sexe abondent.

DisonsDemain a interrogé les célibataires à ce sujet et dévoile leurs habitudes.

Parlons de sexe

Le sexe est souvent considéré comme un sujet tabou, surtout lorsqu’il est abordé avec un partenaire lors des premiers échanges ou rendez-vous… Pourtant, chez les célibataires de plus de 50 ans, la moitié d’entre eux se déclare plutôt à l’aise avec le fait de parler de sexe très rapidement et sans gêne particulière avec leur prétendant** !

Jamais le premier soir ?

Si 65% des célibataires entre 50 et 65 ans ne sont pas vraiment adeptes du sexe dès le premier soir, ils sont en revanche 36% à envisager passer la première nuit avec leur partenaire au bout du 2e ou 3e rendez-vous ! ** Ils prennent leur temps certes, mais ils sont prêts à pas trop quand même si l’alchimie est là !

La place du sexe dans une relation sérieuse

Pour les célibataires de plus de 50 ans, la priorité est de partager de bons moments et des centres d’intérêts communs, pour autant ils sont 75% à accorder de l’importance à la vie sexuelle. C’est même le socle d’une relation épanouie pour 85% d’entre eux. Si on regarde uniquement chez les femmes, 73% d’entre elles considèrent que le sexe est important dans une relation sur le long terme. Elles y accordent même plus d’importance aujourd’hui que lorsqu’elles étaient plus jeunes. Et surtout elles reconnaissent se sentir plus sereines et libres de vivre leur sexualité de manière plus spontanée.

Lâcher-prise et plaisir sexuel

Qu’il soit question de loisirs, de valeurs ou même d’intimité et de vie sexuelle, les célibataires après 50 ans savent ce qu’ils veulent et surtout ce qu’ils ne veulent plus, et sont prêts à profiter des meilleurs moments de la vie ! S’ils ont eu des enfants, souvent ces derniers sont grands et commencent à vivre leur vie. Sur le plan professionnel aussi, le stress et les enjeux liés à sa propre carrière pèsent moins. Ils ont fait leurs preuves ou ont déjà réalisé leur reconversion, souvent vécue comme plus épanouissante. Avec l’expérience de la vie grandit aussi aussi la confiance en soi. Bref tous les ingrédients qui permettent de lâcher-prise et d’être véritablement connecté à ses besoins, ses envies, son corps. La parole se libère, le corps aussi. Et le tout provoque des étincelles sous la couette.

> Pour conclure sans tabou : le sexe après 50 ans c’est tout bon !

*Source : Selon une étude interne réalisée du 5 mai 2020 au 11 mai 2020, sur un échantillon de 7558 utilisateurs DisonsDemain âgés de plus de 50 ans en France.
**Source Love Connection Nov 2019 – Enquête conduire par Kantar TNS pour Meetic Europe auprès des célibataires âgés entre 18 et 65 ans.