Guy

Pourriez-vous nous raconter ce qui vous a donné envie d’essayer DisonsDemain ? Dans quel état d’esprit étiez-vous à ce moment de votre vie?
« Qui risque rien, n’a rien ».
Le déclic a eu lieu après le décès de maman.
Une envie de se « libérer » après toutes ces contraintes sanitaires .
Comment décririez-vous vos premiers pas sur le site ou l’application ?
Le premier pas franchi, on y prend goût assez rapidement.
L’application est à la portée de tout le monde.
Pour vous, dans une rencontre, à quel moment diriez-vous que c’est « le début d’une vraie histoire » ?
Lorsque une petite étincelle j’aillie.
Je dirais au feeling.
Pour l’instant cela ne c’est pas produit.
C’est pourquoi je continue, avec l’espoir qu’une rencontre débouche sur une vraie histoire.
Et si vous deviez convaincre les célibataires de plus de 50 ans qui hésitent encore à tenter l’aventure des sites de rencontre, que leur diriez-vous ?
Lancez vous et osez franchir le pas.
Voir aussi